Imprimer

Je surveille la qualité de l'air


ciel_sq.jpg
Nous passons 80 % du temps dans des lieux fermés, en particulier dans les logements. L’air que l’on y respire peut-être de moins bonne qualité que l’air extérieur, parfois très nettement car à l’air extérieur (parfois pollué) qui pénètre dans le logement s’ajoutent les polluants spécifiques de l’air intérieur.

  • J’aère quotidiennement 10 minutes le matin et le soir.
  • S’il ne fait pas trop froid, je laisse les fenêtres des chambres entrebâillées la nuit pour évacuer la vapeur d’eau produite par les occupants.
  • J’aère pendant et après mes activités qui produisent beaucoup d’humidité (bain, douche, lessive, cuisson, etc.). 
  • Je mets un couvercle sur mes casseroles lorsque je cuisine  et j'active la hotte aspirante.
  • Je fais sécher le linge à l’extérieur ou dans une pièce bien ventilée.
  • J'utilise des moyens de nettoyage n’émettant pas de substances toxiques, comme le nettoyage vapeur, les chiffons humides ou en microfibres.
  • J'utilise des produits ménagers naturels.
  • Je ne brûle pas mes déchets verts. C'est non-seulement très polluant mais également interdit !
  • Je vérifie régulièrement le bon fonctionnement de la VMC.
  • Je nettoie une fois par trimestre les bouches d’extraction et les bouches de soufflage.
  • Je fais réaliser l’entretien de ma VMC tous les trois ans par un spécialiste.

ASTUCE

Le Grand Nancy propose une aide financière pour l'installation des VMC simple flux ou double flux. Je consulte le panorama des aides

Dernière modification le 15 novembre 2019